Carnet de voyage

Turquie v.2

2 étapes
4 commentaires
214 abonnés
Dernière étape postée il y a 11 jours
2ème passage en Turquie, cette fois nous devenons résident turc pour un an maximum. Quelques mois pour attendre l'ouverture de frontières et avoir le bon créneau météo. Approfondissement de ce pays !
Du 29 septembre 2021 au 15 août 2022
321 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 25 novembre 2021

"Allô Frontière Iranienne... toujours fermée depuis 18 mois ? Nous sommes fin septembre t'as pas envie d'ouvrir ? - Ti atend encore chouia dibut novembre, le temps ke j'mi débarrace de li chieur di Covid - Tant pis, pour nous c'est météorologiquement trop tard". Donc, comme back to Turkey, "l'Ikamet" nous tend les bras, devenir turc pour un an. Pour cela il nous faut un garant. Ufuk, aménageur de loisirs pour véhicules en tout genre (Ufuk Karavan) nous tend les bras. Go donc to Istanbul, de l'autre côté de la Turquie. En plus il faut aller vite, notre visa turc expire bientôt et nos jours de dépôt du dossier sont comptés. C'est la course aux km ! 1550 km à s'enfiler au plus vite. Allez le Cargol, avanti ! 3 jours et demi avec deux journées à 500, 600 km. Autant dire qu'avec des pointes à 70 et des montées à 20-25km/h, c'est long !

Et qu'est-ce que l'on fait quand on a plaisir à se retrouver en Turquie, ON MANGE ! S'il y a bien quelque chose en ce monde que les peuples partagent avec plaisir, c'est bien la bouffe 😉

Les lasagnes de MaLoute font fureur
Les lasagnes de MaLoute font fureur
Le Khavalti (p'tit déj) traditionnel qui te mets pleins de calories
Le Khavalti (p'tit déj) traditionnel qui te mets pleins de calories
Là y'a poisson !
Là y'a poisson !
Lasagne, Petit déj traditionnel, Poisson... 

Un peu plus de 15 jours sur Istanbul dans le hangar d'Ufuk... Faire les papiers pour l'obtention de l'Ikamet, se faire envoyer un colis (je vous ferai une étape spéciale bientôt sur ces deux derniers points ubuesques), ça nous occupe, mais pas que. Les méninges et les doigts vont dans le bons sens. Conception et fabrication d'un nouveau haut de tableau de bord plus esthétique et fonctionnel, réalisation d'un accoudoir et de capots des box inter-sièges . Sous mes petits doigts et le pinceau de Maloute, Cargol se transforme en pièce unique !

Ancienne merdouilles du haut de tableau de bord enlevé
Ancienne merdouilles du haut de tableau de bord enlevé
Compartiments et box auto-radio
Compartiments et box auto-radio
ca ressemble à une maquette...
ca ressemble à une maquette...
support pour l'Ipad de navigation
support pour l'Ipad de navigation
et zou posé !
et zou posé !
ça pourrait être plus esthétique mais c'est super fonctionnel 

Nous ne sommes quand même pas des dingos pour rester enfermé tout le temps. Istanbul n'est pas loin, nous l'avions vu vide et tous commerces fermés 6 mois auparavant avec le covid, désormais c'est bain de foule assuré. Ce qui est étonnant c'est la diversité des quartiers, en fait c'est un amas de villes dans une ville : une mégalopoville quoi !

ça grouille sur des km
Dans le Grand bazar historique
un vendeur de Kebab, 3m2 au sol à l'intérieur, la queue sur 20m
Turquie libre !
Magalopoville d'Istanbul 

Le fleuve-mer-détroit Bosphore tient et a tenu depuis des siècles une place importante ici. Vous en doutiez, non sans doute... Plutôt que de prendre un bateau touriste, nous empruntons des bus-bateaux qui nous font remonter puis descendre le détroit allant d'embarcadères à petits ports, demeures incroyables à plusieurs dizaines de milliers d'euros qui côtoient port de pêche et de plaisance. Bref une superbe façon de découvrir au fil de l'eau ce coin, au rythme local. A faire sans faute sur Istanbul !


Remontée et descente du Bosphore au fil de plusieurs bateau-bus 

A Istanbul, bien manger local et boire une boisson pour 3€ par personne, c'est classique, ne pas s'en priver !

L'ensemble de ce repas, boisson comprise est bien de 6€
A table ! 

...

Et là où sommes-nous au moment où tu lis ces lignes ? Par ici !

Pays précédent : Géorgie, Etape suivante : Vie de famille turque (en cours de rédaction)