Monténégro

Par
Dernière étape postée il y a 39 jours
5 étapes
9 commentaires
Le pays nature !
Octobre 2020
18 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 20 octobre 2020
KM
4823
KM
4823
Publié le 20 octobre 2020

Venant de Croatie, tu as de fortes chances de tomber sur les "Bouches de Kotor" : phénomène géologique ou la mer s’engouffre par un passage étroit et forme comme un lac intérieur, qui lui même à son tour, trouve un autre passage étroit pour reformer… une sorte de second lac intérieur. Il s’est arrêter là le type quand même. Le tout faisant un peu penser à des fjords norvégiens car entourés de montagnes avec un dénivelé de parfois plus de 1000m tombant à pic dans la mer-lac. Vous en verrez quelques photos vue d’en haut vers la fin du périple monténégrin. Pour nous au départ, c’est direction l’est, on quitte la région côtière.

Ben de suite tu grimpes et tu te retrouves en quelques km en altitude sur un premier plateau. Région de Niksic. Un lac de moyenne altitude typique de ces contrées. C’est quoi ? Un lac parsemé de petits ilôts verts, type pleins de gros haricots poilus par-ci par-là qui flottent sur l’eau. Rien de monotone quoi et plutôt séduisant.

Lacs de Niksic 

Pas loin de là, une originalité… Zou on y fonce ! Enfin plutôt on re-grimpe à 15km/h sur une mini route vertigineuse large comme Cargol, sans parapets et avec des épingles que même si tu te loupes pas, tu manoeuvres dedans. La Loute profite des trois places à l'avant de Cargol. En se. mettant au milieu on voit moins le précipice 😉. Pour aller voir quoi ? Un monastère, lieu culte pour les orthodoxes, valant Lourdes, mais attirant également les pèlerins chrétiens et musulmans. Pour une fois que tout le monde s’entend là-dedans ! L’originalité du monastère d’Ostorg vient également de sa construction qui est essentiellement troglodyte avec un habillage majestueux en façade dans la falaise. Le public comme les pèlerins peuvent y pénétrer pour se recueillir dans deux minuscules grottes-chapelles ou médite un pote, euh non pardon, un POPE ! Mécréan ! Pas feutrés, silences, ambiance monastique, y'a quasiment personne.

Certains avaient de bonnes idées à l'époque 
KM
4957
KM
4957
Publié le 24 octobre 2020

Go nord, vers le renommé parc national du Durmitor (royaume du Gondor qui sait, mais nous n'y chercherons pas l'anneau), région montagneuse en tous cas faisant frontière avec la Serbie. Ayant décidé de laisser un peu au repos maître Cargol pour faire travailler les choupinettes Msx, et de plus la météo n’étant pas propice pour aller vadrouiller dans les hauteurs, nous établissons un camp de base dans un petit camping montagnard, très familial. Arrivée à 14h nous serons accueilli au chnaps, puis sans rien avoir demandé, des tartines de jambon et fromage locaux et petit feuilleté apparaissent sur la table, suivi de près par de la viande. Ok, Accueil Monténégrin, check !

Simple bivouac on the road
j'me ferais bien une vache !
On patiente en attendant le retour du beau temps
Ca garde le moral !
revoilà le beau temps, un peu de neige est tombé sur les hauteurs... Go !
A 2 pas du Durmitor... 

Le Parc National du Durmitor, vu sur une carte, c’est queutchi, juste des sommets qui dépassent un peu les 2000m. Rien de bien original pour nous autres pourrais-t-on penser. Ouaip ben ça ressemble pas non plus ni aux Alpes, ni aux Pyrénées, et encore moins à la terre courage l’Ariège. Ici, tout monte vite, très vite, et les paysages que tu retrouves à 2000m, te donnes l’impression d’être à 3000 (vaut mieux car à la vitesse où monte Cargol, on serait pas arriver !) C’est donc pas pour rien que l’on y trouve le plus impressionnant canyon d’Europe (Tara), sur plus de 80km de long avec une profondeur pouvant atteindre 1300m quand même. 10 km de pistes forestières pour y descendre et la Loute qui lâche bien les gaz dans la remontée. Y'a la banane ! Verdon tu n’es qu’une gorge ;-)

z'avez-vous hein, bien couvert !
Durmitor 
KM
5592
KM
5592
Publié le 24 octobre 2020

Quittons le Durmitor en longeant la fin du Canyon Tara qui n’en finit pas. Au passage, volonté de descendre une petite piste forestière menant à une mignonne chapelle. Nous serons arrêtés à quelques mètres de l’arrivée par un portique en pierre. Cargol est trop haut de quelques cm. Marche arrière, puis heureusement un bon plat dans une épingle sur cette piste peu fréquentée. Nous y resterons 2 nuits tant le temps est maussade, 2 voitures passeront par là dans la journée.

Savoir prendre son temps au temps, c’est ça aussi.

Passage par la capitale. Podgorica. Vous aviez déjà entendu ce nom là ? Probable que non. Normal. Rien à y voir et rien à y faire. Zappage donc.

Savoir prendre le temps…

Suite du Tara Canyon
ne rate pas le pont car tu n'en auras pas d'autres sur des dizaines de km
Cargol, trop haut de quelque cm
Kiki celle-là !
Nono fait la sieste, chut...
1ers pains de MaLoute !
Tranquille... 

2ème parc National, le lac de Skadar. Pour vous donner une idée, presque aussi grand que le lac Leman et quasi 18 fois plus grand que le lac d’Annecy. Des petits ilôts, des zones marécageuses, des méandres biens bizarres et des minis-ports par-ci par-là bien perdus, à l’écart de toute fréquentation, certains y ont la belle vie ;-). Nous y passerons 3 nuits à attendre une "éclaircie" d’une demie-journée pour aller y vadrouiller en profondeur. A ne pas rater lors de tout séjour au Monténégro, le tout étant à 7 km à vol de piaf de la côte méditerranéenne 😉

Parc National du Lac de Skadar 
KM
5870
KM
5870
Publié le 25 octobre 2020

Quel drôle de nom ? Souvenez-vous ce que je disais au début de ce pays "Bouches de Kotor" : phénomène géologique où la mer s’engouffre par un passage étroit et forme comme un lac intérieur, qui lui même à son tour, trouve un autre passage étroit pour reformer… une sorte de second lac intérieur." En fait même si cela n'a rien à envier aux fjords norvégiens, l'origine géographique n'est pas la même. Les glaciers dans ce coin là n'ont pas vraiment existé. C'est un cirque de hautes montagnes qui surplombe le site, le rendant fermé et naturellement protégé. Un havre de quiétude à la norvégienne, la météo clémente en plus (clin d'oeil Lolotte). C’est l’un des meilleurs ports naturels d’Europe. On ne s’étonnera donc pas qu’il soit devenu dans l’histoire un havre convoité et le berceau de marins au long cours.

Cela vous en bouche un coin ? Les images invitent donc à découvrir ce lieu superbe, joyau du petit Monténégro. Sans nul doute, il s’agit de l’un des plus spectaculaires paysages d’Europe. C'est WOUAHOUuuuuuu ! Nous, cela nous a laissé bouche bée quand nous y sommes arrivés à la tombée de la nuit et découvert ce paysage. Puis Cargol s'est endormi sur la petite route face à ce spectacle, puis s'est réveillé devant ce paysage torturé et nuageux le matin...

Arrivée en fin d'après-midi...
Départ du matin
27 lacets pour descendre en bas avec heureusement possibilités de se croiser
Arrivée et descente sur Kotor 

En bas, le village fortifié de Kotor, dominé par l'ancien fort militaire qui le surplombe 250m plus haut. Pour ceux qui se rendrait dans le futur à Kotor écoutez bien ce conseil : 2 chemins mènent en haut. Pour monter prenez le chemin le plus à l'est, le plus long, celui qui est en lacet comme sur la photo. Vous re-descendrez ensuite par le chemin qui fait face à la ville. vous comprendrez sur place ce conseil précieux , salvateur pour vos gambettes bien musclées.

Kotor... toute petite ville médiévale fortifiée que nous avons eu la chance de parcourir tout comme Dubrovnik, mais cette fois avec Toni, un ami originaire du lieu, guide et passionné de sa ville. Tu découvres des choses que nombre de locaux ne savent pas et ça change tout...

Remparts des ruines de la forteresse
le chemin Est est tranquilou
l'échelle, entrée interdite dans les remparts forteresse
l'entrée interdite
la vue est quand même symptahique
La Forteresse et Kotor  

Notre camp de base dans ce coin fut installé pour une parenthèse sympathique à une dizaine de km de Kotor, perdu dans les collines. Zoé et Pacha ont entrepris depuis deux ans de redonner vie à un vieux corps de ferme et d'en faire un havre de paix, d'échanges de culture et de savoirs. Ferme de séjour écologique avec hébergements multi-forme et activités socio-culturelles, tel est l'objectif final (pachamama farm stay). Pour l'instant ils fonctionnent par Workaway (réseau mondial qui met en relation des voyageurs prêts à donner un coup de main avec des hôtes qui ont besoin d’aide pour leurs projets ou leurs activités). Un réseau que nous exploiterons très certainement dans les mois et les années qui viennent...

le chien, le chat
Toilettes et douches
Batiment en rénovation, cuisine extérieure et salle commune

Profitant du beau temps enfin revenu, et avant de quitter Kotor, remontons une dernière fois pour se laisser subjuguer par ce lieu magique...

Wouahouuuu non ? 

Sur ces belles images nous vous laissons quelques temps. Quelques obligations nous ramènent momentanément en France. Nous savons que d'autres découvertes nous attendent plus loin. Nous laissons Cargol sur place pour venir le retrouver le plus rapidement possible. A très vite donc !


Pays suivant dans ce trip : Albanie (à suivre donc dès que...)