À propos

Le monde est un infini de secrets humains et naturels, partir à la découverte, échanger et partager permettent juste d’en entrevoir une petite partie, de donner un sens plus profond à notre passage éphémère... Que la vie soit !

Un petit tour dans les Caraïbes, la Martinique

15 étapes
5 commentaires
15 jours de replis chez Muriel et Christian, détente, plage, rando, programme tranquilou, arrosé de quoi à votre avis... pluie ou rhum ?
27 septembre au 11 octobre 2018
15 jours
Partager ce carnet de voyage
27
sept
Quand les nouvelles technologies sont là ! Tu peux choisir ton siège de l'avion et même à l'extérieur !

Quand tu pars en Martinique en cette saison, tu peux t'attendre à des pluies, des tempêtes, des ouragans. Quelques heures avant notre départ, nous sommes prévenus par nos locaux : Avis de tempêtes tropicales, ce jeudi 27 sept, écoles fermées, l'aéroport risque lui aussi d'être fermé... Nous partons donc vers Paris dans un 1er temps, pour la suite, ce sont les éléments, déchaînés ou pas, qui déciderons non ? Dans tous les cas, si ça passe, nous serons secoués à l'arrivée ! Principe qui forcément ne déplait pas à MaLoute 😉 !A la montée dans l'avion, les hôtesses confirment "Nous décollons vers les caraïbes et nous verrons bien où nous pourrons atterrir, mais ce soir on dort là-bas"... Bonne nouvelle !

On approche de l'aéroport, mais rien ne bouge, rien... Qui a filé une gomme à Zeus ? Atterrissage, pluie, vent zéro, merci Météo France d'investir des millions dans les prévisions météorologiques. La tempête qui n'avançait qu'à 26km/h passera en fait plus tard, dans la nuit peut-être...

28
sept

La nuit n'aura non plus pas été très agitée côté vent et pluie, la tempêtounette étant passée à 150km de là vers Ste Lucie... seules les grenouilles berceront le sommeil 😀Sieste sur la plage, de rares petites gouttes sont chaudes, les crabes courent dans tous les sens et creusent dans le sable... C'est en fait peut-être eux qu'il faut regarder pour connaître le temps et non écouter Météo France, qui sait ?

Perso, j'étais déjà venu en 2001 voir Muriel (amie de fac de médecine) et Christian. En 17 ans, deux garçons sont apparus, leur maison sur la colline de Schoelcher à 2 pas de Fort de France a bien été modifiée : piscine et une extension suite balinienne donnant sur la terrasse et la piscine, du 6* luxe tout cela ! Mais l’essentiel est qu’ils n’ont pas changés et que l’accord reste parfait 👍

Trop dur tout ça 😉
Tout va bien ! 
29
sept

2ème matinée en Martinique, mais contrairement à hier matin pas de séisme à un bon 5,6, la terre s'est arrêtée de trembler... Effet Macron ? Il est arrivé en amenant une tempête et il repart en laissant derrière lui un séisme 😛Le temps est toujours maussade, sans pluie mais très humide, la mer bien démontée, certaines plages ne sont plus que houle... encore un peu de patience avant d'aller se faire quelques randos ! En attendant nous prenons de la houle bien iodée plein les narines et les yeux et nous nous consolons avec de bons petits plats créoles dans des lieux ma foi fort sympathique 😉, trop dur...

Bon restau en bord de plage... 
Un coin très prisé par les surfers, mais aucun n'aura eu la folie de sortir la planche, même la plage a disparue... 
30
sept

Retour du soleil local... Visite classique des jardins de Balata, un des sites incontournables de la Martinique. La nature nous produit quelques merveilles florales bien délirantes !

Réconfort du soir... De nombreux lieux de ce style en bord de mer, un peu de monde car nous sommes dimanche...Le ti-punch viendra après la bière rassurez-vous 😉

1
oct


Journée pied dans l'eau, pas dans le sable chaud, blond ou noir, mais dans une multitude de petits et gros cailloux à la recherche d'une Cascade...Remontée d'une rivière de montagne, beaucoup de passage pieds dans l'eau, mais même si parfois les cailloux sont piégeurs et nous attire vers une position horizontale et burlesque dans l'eau, nous avons su résister à ce phénomène.


Fatigué de remonter cette rivière sans trouver la dite cascade, nous avons fini par abandonner la quête et se baquer dans une vasque. C'est froid mais ça passe, même pour moi !Ce n'est que sur le chemin du retour que nous comprendrons que nous étions passer devant la cascade, en fait quasiment sèche... Pouarf !

Puis le meilleur moment de la journée est arrivé, inattendu... En cherchant un raccourci pour éviter la dernière zone de la rivière, nous avons atterri dans une ferme de montagne ancestrale. Aucune route n'y mène, juste un passage à gué et un chemin à peine carrossable par un 4x4 peut y conduire. Là, en voulant traverser le poulailler de la ferme, l'autochtone nous a accueilli. Fils d'une famille de 16 enfants et célibataire endurci, il vit là de ses bêtes et de ses fruits, tranquille et reculé de tout. Hospitalité martiniquaise oblige : ti'punch à 15h, ça met dans l'ambiance !

Chez l'ermite local 

Il fera même un petit bout de chemin avec nous pour nous ramener dans la vallée, nous expliquant plantes et fruits locaux. Merci à toi ami éphémère, même si nous n'avons pas tout compris de ton créole natal, tu resteras un excellent souvenir !

2
oct

Fallait bien qu'on se la fasse cette journée plage masque tuba ! Résultat : nous avons bien fait la crêpe et bien rôti des deux côtés, barboté avec les masques et tuba, bu un coup et mangé un morceau chez la doudou de la plage (soyez pas pressé je suis martiniquaise), bref nous fûmes de bons touristes 3*.Vous nous connaissez, nous n'y avons pas en fait passé la journée mais avons aussi profité d'un tour dans le sud Martinique pour visiter et organiser notre future plongée... rdv vendredi pour cela...Demain rando, faut qu'on se bouge une peu non ?

3
oct

Presqu'ile de la Caravelle... un petit bout de terre, réserve naturelle, en semaine hors saison, pas grand monde, on profite de 3 bonnes heures de randonnée...


Dans la mangrove des palétuviers, c'est le royaume des crabes, chaque trou, chaque monticule = 1 crabe, du délire de crabe !

3 heures de rando, à l'arrivée les jambes sont lourdes, p'tain faut qu'on s'y remette.... demain on continue ! ! !

Un petit rouge gorge fort intrépide qui nous accompagna sur un bout de chemin... 
4
oct

Après la rando d'hier bord de mer, direction la forêt tropicale pour une boucle annoncée de 2h avec 300m de dénivelé... 2h seulement, "on se la joue facile" c'est ça que vous pensez non ?Rappelez vous quand même que nous ne sommes pas des adeptes sur-entraînés des salles de sports, que l'on est sous des climats tropicaux et que le moindre effort pour des non-habitués comme nous, nous transforme vite en flaque ambulante !Bref, comme vous pourrez le voir sur les photos, le chemin n'était pas de tout repos, pentes hyper abruptes, marches de géants et des racines en tous genres, qui servent cependant bien pour s'agripper, merci végétation éxubérante !

La balade fut donc bien bucolique, avec une crête étonnante et une vue superbe, et des rencontres végétale bien délirante. Nous n'avons pas vu le Matoutou local, sorte de mygale locale, mais on désespère pas, il nous reste encore quelques jours...

La petite promenade aura en fait durée pas loin de 3h et pour ne rien gâcher : la touche finale, petit restau en bord de mer avec un bon petit colombo de cabri, manière de rattraper les calories perdues 😉 !

5
oct

Pas facile de trouver le bon club de plongée en cette basse saison : entre ceux qui sont fermés, ceux qui te donne pas un bon feeling, ceux qui ont le bateau en panne, ceux qui te propose de partir du bord e la plage (euh tu nous prends pour des touristes de base... nous sommes pas n'importe qui nous 😉)...Nous arrivons finalement à avoir ce que l'on voulait, des plongées sur un bateau qui tient la route (enfin la mer bien sûr vous aurez compris), un bon encadrement et vers des sites sympas, à savoir le rocher du Diamand, très réputé pour son cadre et ses plongées... cool ! Une plongée pour moi et 2 pour mon poisson de Loute qui en a pris pleins les yeux : sole, murène, tortues...

Comme toute bonne journée locale, le dernier refuge de la journée fût une petite criquounette bien sympathique. Tiens il manque la photo du ti'punch quotidien...

Ca sent le coucher du soleil... c'était plus joli quand il se cachait pas derrière les nuages le salopiot ! 
6
oct
Ah oui c'est fort le ti'punch quand même ! 

10ème jour... Bien que l'on soit samedi, on se dégote une plage bien tranquille pour l'après-midi. Huile bronzante (bien que l'on préfère l'ombre car ça tape trop), masque tuba palmes, et quelques réflexions diverses pour faire marcher quand même un peu la cervelle !

trop dur ! 
7
oct

A quelques pas de Fort de France, au fin fond d'une vallée escarpée se niche "une usine" d'embouteillage d'eau à bulle (ben oui il ne consomme pas que du rhum les types !). Rien à voir avec un style usine, juste quelques bâtiments cachés dans les méandres de la forêt tropicale. Bon ceci dit, aucun balisage de départ de sentier pour mener aux Cascades de la Fontaine Didier, certains panneaux poussant même à faire demi-tour (Zone interdite 75000€ d'amende 😲) devant 2 départs escarpés et boueux. En compagnie de Muriel, Christian et leurs enfants, nous ne sommes pas les seuls à s'interroger.

Un autochtone nous ôtera de tout doute. Le chemin boueux, le tunnel avec les gros tuyaux, les cascades, c'est par là, no soucaï !80m d'un tout petit tunnel réalisé pour faire passer 2 gros tuyaux d'adduction d'eau, à l'éclairage de nos téou, rigolo.

Une petite marche chaotique dans la forêt en longeant la rivière et nous voilà enfin aux dites cascades. Torrent de montagne, eau passablement froide, je n'y mets que les doigts de pied. Mais MaLoute aventureuse a voulu aller sous la cascade... elle en ressort suffocante, les yeux apeurés, battant un peu n'importe comment des pieds et des jambes, limite noyade assurée... dans 2m d'eau, pouarf... Ben pour une fois, ma mise à l'eau à du coup était très rapide, j'ai même pas senti que l'eau était froide (vous y croyez vous ? Moi je m'en souviens même pas !)... comme quoi c'est dans la tète ! Deux minutes après la tasse suivie d'une crise de panique était passée, tutti va bene !

Un bien joli cadre dans tous les cas, torrent et forêt tropicale, super concept local !

Il est dedans le type ! 

et pour finir un test vidéo sur cette page 😉

court aperçu du torrent 
8
oct

Bienvenue à bord du Kata Mambo !

le gentil skipper commence bien son discours : règle de sécurité importante, à bord le tutoiement est de rigueur, avec nous et entre vous ! Le premier qui..."

Hein quoi, vous avez dit quoi ?"

Il n'est pas encore 9h du matin et hop 5 cl de rhum à boire cul sec ! Je me doutais du résultat, mais j'ai pas pu m'empêcher, fallait bien commencer à mettre l'ambiance non ? 😜

Donc difficile de repartir de Martinique sans faire une journée complète à bord d'un catamaran : rhum, voir des dauphins, rhum, masque et tuba, rhum (🙃), manger, rhum, (🙃🙃), masque et tuba, rhum, (🙃🙃🙃)... Heureusement Maloute était là pour me ramener au bon port car j'avais l'imporession que la voiture roulait quelque peu sur une mer plutôt agitée... rigolo en fait le concept de la route molle !

Non, il n'y avait pas que des vieux sur le bateau, juste un problème de cadrage !

J'aperçois les dauphins en premier, comme quoi j'étais pas complètement bourré... Bon d'accord c'était en milieu de matinée ! Un banc impressionnant, 50, 100 (?), impossible à compter. Ils sont petits, tout mignons, tout proche du bateau.

Coucou Flipper ! 

Navigation, juste ce qu'il fallait de soleil, bonne ambiance avec des personnes très sympas, surtout les plus jeunes 😉, bref une excellente journée dans les caraïbes !

9
oct


Pas d'anecdotes croustillantes en ce jour, juste une envie d'aller découvrir le nord de la Martinique, du côté de Morne Rouge et Grand-Rivière. Région de montagne humide où la nature démentielle reprend tous ses droits, que l'on vous livre simplement au travers de quelques photos...

10
oct

Une bonne visite de la Rhumerie Clément le matin pour mettre en forme puis pour finir la découverte de tous les paysages de la Martinique, direction le sud pour voir aussi les quelques grandes plages de sable blanc... L'eau est toujours à environ 27-28° et toujours autant de monde sur la plage !

Nous ne pouvions pas rater notre dernier coucher de soleil...

11
oct

Prendre une dernière bouffée du pays, dernières saveurs, dernières odeurs, dernières couleurs...

Se revoir 18 ans plus tard n'est pas forcément chose simple. Seule l'évolution normale de la vie côté familial ou matérielle a changée, la bonne mentalité, les sourires joyeux et sincères, la complicité passe, le coeur reste ouvert, la vraie vie quoi ! Un immense merci Muriel et Christian pour ces moments passés ensemble, nous n'avons pas envie d'en rester là ! Laissons le temps faire son chemin avant les futures retrouvailles, en d'autres lieux probablement, mais avant 2036 !